Nom du Monument:

Madrasa de Salé

Localisation:

Salé, Maroc

Date du Monument:

XIVe de l’Hégire (XIVe siècle J.-C.)

Période / Dynastie:

Mérinide

Commanditaire(s):

Sultan mérinide Abou al-Hassan (731-751 H / 1331-1351 J.-C.).

Description:

La madrasa mérinide de Salé se révèle au dehors par une très jolie porte en fer à cheval brisé, encadrée de sculpture, qui se dresse au haut d'un perron et qu'abrite un auvent de cèdre sculpté. Un vestibule, sur lequel débouche un escalier conduisant aux étages supérieurs, mène à l'angle d'une petite cour rectangulaire de 8 x 5 m, mais ici les chambres d'étudiants prennent jour par la façade, et non par la cour. Ces galeries sont soutenues par des piliers maçonnés arrondis en colonnes, dont le fût est revêtu de marqueterie céramique. Les piliers d'angle simulent des colonnes accouplées. L'ordonnance de chaque face latérale comporte un large entrecolonnement médian surmonté d'un linteau et quatre baies plus étroites et moins hautes aux douelles ornées de plis transversaux. Les petits côtés représentent trois baies : un arc à lambrequin en bois flanqué de deux petits arcs en plein cintre. Un auvent très travaillé, recouvert de tuiles vernissées, couronne les quatre murs.

L'oratoire s'ouvre au fond, c'est une salle rectangulaire, mais dans laquelle deux arcs délimitent un carré central couvert d'un beau plafond pyramidal. Comme le veut la tradition, le mihrab, finement décoré, est creusé dans le mur opposé à l'entrée.

Comme dans toutes les madrasa mérinides, le décor, entièrement couvrant, utilise successivement le zellige (ici noir et vert), le plâtre ciselé et le bois sculpté. De nombreuses frises d'écriture coufique courent autour de l'édifice.

View Short Description

Cette madrasa s'ouvre par une jolie porte en arc outrepassé brisé encadré de sculpture.
Le rez-de-chaussée est occupé par une petite cour rectangulaire à galeries donnant sur les chambres d'étudiants, inhabituellement éclairées par des fenêtres sur façade.
Les galeries sont soutenues par des piliers revêtus de marqueterie céramique.
Un riche auvent en tuiles vernissées couvre les quatre murs.
Le décor tapissant, alternant successivement zellige, plâtre ciselé, bois sculpté et frises d'écriture coufique, est typiquement mérinide.
La madrasa possède un oratoire couvert d'un plafond pyramidal et doté d'un mihrab finement décoré.

Mode de datation:

Une inscription épigraphique indique que la construction a été ordonnée par Amir al-Mouminine et que la fondation a eu lieu en 733 H (1333 J.-C.).

Bibliographie sélective:

Marçais, G., L'architecture musulmane d'Occident, Paris, 1954.

Terrasse, Ch., Médersas du Maroc, Paris, 1927.

Citation de cette page web:

Kamal Lakhdar "Madrasa de Salé" dans Discover Islamic Art. Museum With No Frontiers, 2019. 2019. http://www.discoverislamicart.org/database_item.php?id=monument;ISL;ma;Mon01;25;fr

Fiche rédigée par: Kamal LakhdarKamal Lakhdar

Linguiste et sociologue de formation, c'est en autodidacte que Kamal Lakhdar s'est adonné aux études d'histoire du Maroc et du monde arabo-musulman, en axant tout spécialement ses recherches sur l'histoire de Rabat.
Sa carrière de haut fonctionnaire l'a conduit à occuper des fonctions de premier plan auprès de différents ministères. Il a notamment été membre du cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur, conseiller du ministre des Finances, conseiller du ministre du Commerce et de l'Industrie, directeur de cabinet du ministre du Tourisme, chargé de mission auprès du Premier ministre et directeur de cabinet du Premier ministre.
Parallèlement, Kamal Lakhdar mène des activités de journaliste et d'artiste peintre – il a d'ailleurs été membre du Conseil supérieur de la Culture.

Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : MO 34

RELATED CONTENT

Related monuments

 Artistic Introduction

 Timeline for this item

Islamic Dynasties / Period

Mérinides et Ouattassides


Download

As PDF (including images) As Word (text only)