Photographie: Khalil NemmaouiPhotographie: Khalil Nemmaoui


Nom du Monument:

Bab Mrissa

Localisation:

Sur la rive droite du Bouregreg, face à Rabat, Salé, Maroc

Date du Monument:

VIIe siècle de l’Hégire (XIIIe siècle J.-C.)

Architecte(s) / maître(s) d’œuvre:

Selon En-Naciri, l’architecte est Muhammad ibn Ali, originaire de Séville.

Période / Dynastie:

Mérinide

Commanditaire(s):

Le sultan mérinide Abou Youssouf (656-685 H / 1258-1286 J.-C.), qui participa de ses propres mains aux travaux de construction.

Description:

C'est entre 658 et 668 H (1260-1270 J.-C.) que fut construit à Salé le port protégé pouvant servir d'arsenal et communiquant avec l'oued Bouregreg par un canal. Les bateaux pénétraient dans le bassin en prenant l'arche d'une énorme porte, Bab Mrissa (la porte du Petit Port). Interrompant les murs en pisé, cette porte présente une façade de pierre rehaussée par un beau décor sculpté d'inscriptions et d'entrelacs floraux.

Deux tours barlongues de 2,20 m de saillie et 3,50 m de large flanquent une grande arcade en fer à cheval brisé de près de 9 m d'ouverture et dont le sommet s'élève à 9,60 m de hauteur malgré l'exhaussement du sol dû à l'ensablement et au recouvrement du bassin et du canal.

La fonction de Bab Mrissa excluait naturellement les coudes.

Les massifs latéraux sont occupés, en bas, par des salles voûtées en berceau, plus haut par des escaliers accédant au chemin de ronde. Un palier interrompait ces escaliers, avec des meurtrières donnant sous la voûte ; des chambres de tir, couvertes en coupoles sur pendentifs, étaient aménagées dans les tours. Les ébrasements des meurtrières y sont dirigés obliquement, pour battre le canal qui reliait le port au fleuve.

View Short Description

En 1260-1270, Salé fut dotée d'un port protégé communiquant avec le Bouregreg par un canal. On y accédait par une énorme porte à arcade en fer à cheval brisé, flanquée de deux tours barlongues. La partie inférieure des massifs latéraux abrite des salles voûtées et des escaliers menant au chemin de garde. Les tours possèdent des chambres de tir couvertes de coupoles sur pendentifs et dont les meurtrières sont dirigées obliquement sur le canal reliant. La façade de pierre porte un décor sculpté d'inscriptions et d'entrelacs floraux.
Une fois fermée, cette porte sanctuarisait le port et ses bateaux.

Mode de datation:

Rawd al-Qirtas, rédigé par Ibn Abi-Zar en 726 H / 1326 J.-C., et Histoire des Berbères, rédigée par Ibn Khaldoun un quart de siècle plus tard, indiquent que la construction de l'enceinte fortifiée de Salé fut entamée immédiatement après le pillage de la ville par les marchands chrétiens, qui survint pendant la fête de la rupture du jeûne de l'an 658 H / 1260 J.-C.

Bibliographie sélective:

Brunot, L., la mer dans les traditions et les industries indigènes de Rabat-Salé, Paris, 1921.

En-Naciri as-Salawi, A., Kitab al-Istiqsa, Le Caire, 1954-1956 (trad. française in Archives marocaines, XXXIV, 1936).

Marçais, G., L'architecture musulmane d'Occident, Paris, 1954.

Terrasse, H., “Les portes de l'Arsenal de Salé”, Hespéris, 1922, pp 357-371.

Citation de cette page web:

Kamal Lakhdar "Bab Mrissa" dans Discover Islamic Art. Museum With No Frontiers, 2018. 2018. http://www.discoverislamicart.org/database_item.php?id=monument;ISL;ma;Mon01;26;fr

Fiche rédigée par: Kamal LakhdarKamal Lakhdar

Linguiste et sociologue de formation, c'est en autodidacte que Kamal Lakhdar s'est adonné aux études d'histoire du Maroc et du monde arabo-musulman, en axant tout spécialement ses recherches sur l'histoire de Rabat.
Sa carrière de haut fonctionnaire l'a conduit à occuper des fonctions de premier plan auprès de différents ministères. Il a notamment été membre du cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur, conseiller du ministre des Finances, conseiller du ministre du Commerce et de l'Industrie, directeur de cabinet du ministre du Tourisme, chargé de mission auprès du Premier ministre et directeur de cabinet du Premier ministre.
Parallèlement, Kamal Lakhdar mène des activités de journaliste et d'artiste peintre – il a d'ailleurs été membre du Conseil supérieur de la Culture.

Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : MO 35

RELATED CONTENT

Related monuments

 Artistic Introduction

 Timeline for this item

Islamic Dynasties / Period

Mérinides et Ouattassides


Download

As PDF (including images) As Word (text only)