Nom du Monument:

Mur d’al-Bouraq

Autre(s) nom(s):

Mur occidental ou Mur des lamentations

Localisation:

Intérieur de la vieille ville, dans la partie sud du mur ouest du Haram al-Charif entre Bab al-Anbiya (porte du Prophète ou porte de Barkalay) située sous Bab al-Maghariba (porte des Marocains, porte donnant sur le Haram al-Charif) et la salle ayyoubide sous la madrasa al-Tankaziyya (728-729 H / 1228-1229 J.-C.), Jérusalem

Date du Monument:

La partie basse date du gouverneur romain Hérode (r. 40-4 av. J.-C.), le reste de la période omeyyade au cours du règne du calife Abd al-Malik ibn Marwan (r. 65-86 H / 685-705 J.-C.) et d’autres périodes islamiques

Commanditaire(s):

Le gouverneur romain Hérode et le calife omeyyade Abd al-Malik Ibn Marwan.

Description:

Le Haram al-Charif tout entier, où l'on pense que se dressait jadis le temple d'Hérode détruit par les Romains en 70 av. J.-C., est étroitement lié au prophète Muhammad, comme le confirme le Coran (sourate XVII, 1) : “Gloire à lui Qui fit se rendre de nuit son serviteur de la mosquée sacrée à la mosquée cachée.” Divers récits corroborés par la Vie du prophète relatent que celui-ci arriva à Jérusalem en volant sur “al-Bouraq”, sa jument à tête de femme. Là, dans la “mosquée cachée”, il pria avec Abraham, Moïse, Salomon et Jésus, puis s'assit sur un trône en cuir doré et monta au paradis. Il ré-enfourcha al-Bouraq et revint à La Mecque la même nuit. Selon la tradition populaire, des traces de ce périple nocturne sont conservées sur le côté ouest du rocher, tandis que des empreintes de pied du prophète se trouvent à l'angle sud-est du rocher.
Jusqu'en juin 1967, on pouvait accéder à la partie visible du mur d'al-Bouraq (qui faisait à cette époque 28 m de long) par des allées et des passages du quartier marocain. L'approche était indiquée par un pavement de 3,30 m de large seulement.
L'énorme appareil de blocs de pierre taillée du mur datant de la période romaine est surmonté d'une strate de la période omeyyade (41-132 H / 661-750 J.-C.), et d'une autre remontant aux Mamelouks (648-922 H / 1250-1517 J.-C.). Les éléments de la partie supérieure ont été ajoutés après 1967 par l'administration des Fondations islamiques.
Les travaux menés par le Fonds de recherches palestinien ont révélé 19 différentes strates de construction entre la partie apparente et le rocher. Il est possible qu'elles remontent à la période romaine.
Le quartier marocain (faisant partie du waqf du sultan al-Malik al-Afdal Nour al-Din Ali, fils du sultan Salah al-Din Ayyoubi, enregistré le 24 rajab 666 / 10 avril 1268 J.-C.) a été détruit peu après la fin de la guerre en juin 1967. Cette démolition radicale a touché des constructions adjacentes au mur d'al-Bouraq, en particulier vers le sud. Les constructions devant le mur ont été rasées, tandis qu'une zone pavée appelée “place du mur occidental” était aménagée. Ces travaux, et d'autres fouilles archéologiques, ont permis de mettre au jour une plus grande partie du mur et certaines parties basses. On a également découvert un canal en tunnel appelé par la suite “tunnel du mur occidental.”

View Short Description

Le mur d’al-Bouraq est associé, au regard des croyances musulmanes, à Bouraq, qui porta le prophète Muhammad de La Mecque à Jérusalem la nuit du Mi’raj (l’ascension). Ce grand mur constitue une partie du mur oriental du Haram al-Charif. Ses couches de pierres de soubassement furent édifiées à la période romaine ; au-dessus d’elles se trouve la strate de la période omeyyade, les couches supérieures datent de la période mamelouke. Les juifs pensent que le mur occidental appartenait au deuxième temple et l’appellent le Mur des Lamentations, le lieu le plus sacré de leurs sites religieux.

Mode de datation:

Dates indiquées par l'historien Flavius Josèphe (m. peu après 100 av. J.-C.) et par al-Maqdisi (m. fin IVe/Xe siècle).

Bibliographie sélective:

'Abud, T., “Harat al-Moghariba Tarikh al-Hadir [Le quartier marocain : l'histoire présente]”, in Majalat al-Hauliyat al-Qods [La revue annuelle de Jérusalem], pritemps 2003, pp. 60-67.
Al-Hanbali, Moujir al-Din (m. 928/1521), Al-Ouns al-Djalil bi Tarikh al-Qods wa al-Khalil [Importance du milieu dans l'histoire de Jérusalem et d'Hébron], Amman, 1973.
_______, Palestinian Encyclopaedia, vol. 2, pp. 136-137.
Tibawi, Abd al-Latif, “Ha'it al-Bouraq wa al-Awqaf al-Islamiya [Le mur d'al-Bouraq et les legs islamiques]”, in Majalat magma' al-louga al-Arabiya bi Dimachq [Journal de l'Académie de la langue arabe à Damas], 55 : 2, 1980, pp. 266-287.
Tibawi, Abd al-Latif, The Islamic Pious Foundation in Jerusalem, Origins, History and the Usurpation by Israel, Londres, 1978.

Citation de cette page web:

Yusuf al-Natsheh "Mur d’al-Bouraq" dans Discover Islamic Art. Museum With No Frontiers, 2018. 2018. http://www.discoverislamicart.org/database_item.php?id=monument;ISL;pa;Mon01;26;fr

Fiche rédigée par: Yusuf Al-NatshehYusuf al-Natsheh

Yusuf Said Natsheh is a Palestinian and since 1997 he has been Director of the Department of Islamic Archaeology in al-Haram al-Sharif in Jerusalem. He is a lecturer at al-Quds University. He was educated in Jerusalem and Cairo and in 1997 obtained his Ph.D. from the School of Oriental and African Studies, University of London. Dr Natsheh is a council member of many Palestinian societies for architectural heritage and a consultant for various projects on Jerusalem. He has written books and more than 40 articles about Jerusalem's architectural heritage including the architectural survey of Ottoman architecture in R. Hillenbrand and S. Auld (eds) Ottoman Jerusalem: The Living City 1517–1917 (London: Altajir World of Islam Trust, 2000). He has contributed to many international and national conferences. He supervised the restoration project, sponsored by the Arab League, on Mamluk monuments in and around al-Haram al-Sharif, and was Palestinian expert for the UNESCO mission to Jerusalem in 2004.

Traduction par: Jacques Bosser (de l'anglais).
Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : PA 26

RELATED CONTENT

Related monuments

 Artistic Introduction

 Timeline for this item

Islamic Dynasties / Period

Première periode islamique


On display in

Discover Islamic Art Exhibition(s)

Pilgrimage | The Holy Land of Three Faiths

Download

As PDF (including images) As Word (text only)