Photographie: İnci Kuyulu ErsoyPhotographie: İnci Kuyulu ErsoyPhotographie: İnci Kuyulu ErsoyPhotographie: İnci Kuyulu ErsoyPhotographie: İnci Kuyulu ErsoyPhotographie: İnci Kuyulu ErsoyPhotographie: İnci Kuyulu ErsoyPhotographie: İnci Kuyulu Ersoy


Nom du Monument:

Mosquée Nuruosmaniye

Localisation:

Çemberlitaş, Istanbul, Turquie

Date du Monument:

1169 de l’Hégire / 1755 J.-C.

Architecte(s) / maître(s) d’œuvre:

Architecte maître-maçon (kalfa) Simon (Semyon, Simeon) le Rum (le Grec). Calligraphies : Ali Effendi de Bursa, Mehmed Rasim, Fahreddin Yayha ; Seyyid Abdülhalim.

Période / Dynastie:

Ottomane

Commanditaire(s):

Sultan Mahmoud Ier (r. 1143-1167 H / 1730-1754 J.-C.) ; sultan Osman III (r. 1167-1170 H / 1754-1757 J.-C.).

Description:

Cette mosquée se dresse au milieu des autres bâtiments du complexe : madrasa, imaret, bibliothèque, tombe, sabil, fontaines et boutiques.
Elle est l'exemple le plus marquant du style baroque dans l'architecture ottomane. Pour la construire, le sultan Mahmoud fit venir d'Europe des plans d'église et ordonna à un maître-maçon grec appelé Simon d'édifier une construction similaire. Ce projet ne put aboutir devant l'opposition des milieux religieux.
Pour s'adapter à la topographie, le bâtiment s'élève sur un sous-sol et l'on accède à son entrée par un grand escalier. La salle de prière carrée, de plan traditionnel, est recouverte d'une coupole de 25,75 m de diamètre. La cour rectangulaire classique a cependant laissé place ici à une cour polygonale à portiques sans fontaine centrale. Une autre caractéristique notable est la forme polygonale de l'avancée du mihrab et la manière dont il est surmonté d'une demi-coupole concave. Des extrémités est et ouest du portique des retardataires part un minaret à deux balcons et faîteaux de pierre. Chaque portique courant le long des façades est et ouest de la salle de prière rejoint une galerie ouvrant sur la salle de prière à leur extrémité sud. Le portique oriental était la loge du sultan, accessible par une rampe. L'intérieur de la salle est entouré de hautes galeries sur les murs est, ouest et nord. Le minbar et le mihrab en marbre présentent d'importantes moulures. La coupole soutenue par une arcature de plan carré domine l'ensemble dans un effet formel spectaculaire. La puissante découpe des arcs principaux, leur connexion aux angles par le mouvement ondulé de la corniche et la présence de consoles circulaires pour soutenir les balcons des minarets à la place de frises de mouqarnas sont des innovations pour l'architecture ottomane. Les corniches surdimensionnées et leur modénature ainsi que la superposition des supports sur les murs sont plutôt associées à l'architecture européenne.
Entièrement parée de marbre, la mosquée est richement décorée. L'un de ses aspects les plus intéressants est l'apport d'éléments décoratifs de style semblable à celui de son architecture. à la place de certains éléments traditionnels s'observent des emprunts occidentaux interprétés. Les formes classiques des arcs et des chapiteaux de colonnes ont été modifiées. Les arcs en berceau, les arcs ondulés, les encorbellements, les motifs en C ou S, les profils arrondis, le travail du marbre en relief et la présence de cartouches viennent renforcer les effets. L'intérieur possède de très grandes inscriptions, œuvres des plus célèbres calligraphes de l'époque.
La mosquée Nurosmaniye est l'une des plus importantes réalisations du style baroque ottoman. Elle occupe une position importante dans l'histoire de l'architecture ottomane par sa cour polygonale sans fontaine et son mihrab en absidiole qui reste néanmoins fidèle au plan traditionnel de l'espace de prière sous une coupole unique.

View Short Description

La construction de la mosquée Nuruosmaniye fut lancée par le sultan Mahmoud Ier mais elle fut terminée durant le règne du sultan Osman III. Largement influencée par l’art occidental, la salle de prière carrée est recouverte d’une unique coupole. Sa cour polygonale sans fontaine et l’avancée du spolia en absidiole en font l’exemple le plus baroque de l’architecture ottomane. Les éléments architecturaux comme les chapiteaux, les arches et les profils arrondis adoptent des formes occidentales et suggèrent une nouvelle interprétation, qui s’éloigne des formes ottomanes traditionnelles.

Mode de datation:

Le Tarih-i Camii Şerif Nur-u Osmanî (Histoire de la Noble Mosquée Nuruosmaniye), de l'écrivain officiel de la mosquée Ahmed Effendi, fournit des informations détaillées sur la construction du complexe. Selon ce document, la construction débuta sur les ordres du sultan Mahmoud Ier en 1161/1748 et s'acheva après sa mort, sous le sultan Osman III en 1169 /1755.

Bibliographie sélective:

Kuban, D., Türk Barok Mimarisi Hakkında Bir Deneme [Essai sur l'architecture baroque turque], Istanbul, 1954.
Kuban, D., “Nuruosmaniye Külliyesi [Complexe Nuruosmaniye]”, Istanbul Ansiklopedisi [Encyclopédie d'Istanbul], vol. 6, 1994, pp. 100-104.
Kuban, D., Kent ve Mimarlık üzerine Istanbul Yazıları [Essai sur la ville et l'architecture d'Istanbul], Istanbul, 1998.

Citation de cette page web:

İnci Kuyulu Ersoy "Mosquée Nuruosmaniye" dans Discover Islamic Art. Museum With No Frontiers, 2019. 2019. http://islamicart.museumwnf.org/database_item.php?id=monument;ISL;tr;Mon01;35;fr

Fiche rédigée par: İnci Kuyulu Ersoyİnci Kuyulu Ersoy

İnci Kuyulu Ersoy is Head of Western and Contemporary Art, Department of Art History, Faculty of Letters, Ege University, Izmir. She was born in Nazilli, Turkey, in 1957. She graduated from TED Ankara College in 1976 and from Hacettepe University, Social and Management Sciences Faculty, Department of History of Art in 1980. She received her MA in 1982 and her Ph.D. in 1989 from Ankara University, Faculty of Linguistics and History-Geography, Department of Art History.
She was appointed as research assistant to the Department of Art History, Ege University. She became assistant professor in 1989, associate professor in 1994 and full professor in 2000 at the same university. She is also Head of Turkish Art History at the Institute for Research on the Turkic World. She has researched and published widely on Turkish art.

Traduction par: Jacques Bosser (de l'anglais).
Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : TR 52

RELATED CONTENT

Related monuments

 Artistic Introduction

 Timeline for this item

Islamic Dynasties / Period

Ottomans


On display in


Download

As PDF (including images) As Word (text only)