Nom de l’Objet:

Fragment de bois sculpté

Localisation:

Raqqada, Kairouan, Tunisie

Musée conservant l’objet:

Musée des arts islamiques

About Musée des arts islamiques, Raqqada

Date de l’objet:

242-249 de l’Hégire / 856-863 J.-C.

N° d’inventaire Musée:

BS 200

Matériau(x) / Technique(s):

Bois de teck sculpté.

Dimensions:

L. 64 cm, l. 5,5 cm, ép. 3,5 cm

Période / Dynastie:

Aghlabide

Provenance:

Kairouan.

Description:

Ce fragment provient du minbar de la Grande Mosquée de Kairouan, offert par le prince Abou Ibrahim Ahmed. C'est la plus ancienne chaire datée du monde islamique. Confectionné avec du bois de teck, ce minbar se compose de plus de 300 pièces sculptées et assemblées ; les panneaux d'une exceptionnelle richesse ornementale témoignent de la variété du répertoire où l'ornemaniste ifriqiyen puise ses modèles. Ce fragment faisait partie des montants qui servaient de bordure supérieure à la rampe du minbar. Le panneau est orné d'un riche décor floral qui procède du rinceau enroulé en boucles alternées. Chacune d'entre elles enveloppe une feuille de vigne étalée qu'accompagne une grappe pendante. Le motif de la feuille de vigne stylisée à cinq lobes ou repliée à trois lobes constitue le thème de prédilection de la flore aghlabide. L'ensemble de ces décors imprégnés d'influences byzantines présentent une parenté avec celui que l'on trouve sur des monuments et objets sculptés de la période omeyyade. La finesse du décor floral, la richesse et le fini de l'exécution, ajoutés à l'essence des bois employés, dénotent la maturité de l'art ifriqiyen de l'époque et sa capacité à développer et à faire évoluer le répertoire décoratif omeyyade, dont il peut ainsi revendiquer l'héritage.

View Short Description

Il provient de la chaire à prêcher de la Grande Mosquée de Kairouan, offerte par le prince Abou Ibrahim Ahmed. C'est la plus ancienne chaire datée du monde islamique. Son décor extrêmement riche et varié témoigne de la maturité de l'art ifriqiyen de l'époque.

Propriétaire d’origine :

Le prince aghlabide Abou Ibrahim Ahmed (242-249 H / 856-863 J.-C)

Comment date et origine ont été établies:

Les textes historiques révèlent que ce minbar date de l'époque du cinquième prince régnant aghlabide Abou Ibrahim Ahmed (242-249 H / 856-863 J.-C). Ceci est corroboré par l'appartenance du décor de ce fragment au répertoire aghlabide et la grande parenté avec les motifs sculptés sur les sommiers en bois de la mosquée des Trois Portes (Ifriqiyya, p.158-159), datée de l'an 252 H / 866 J.-C.

Mode d’acquisition par le musée:

Après la restauration du minbar de la Grande Mosquée de Kairouan, aux alentours de 1920, certaines pièces, dont ce fragment, furent retirées et gardées parmi les reliques de la mosquée. Il fut récupéré et exposé en 1965, lors de la création du musée de la Grande Mosquée de Kairouan. Depuis 1986, il est déposé au Musée des arts islamiques de Raqqada. Il sera exposé dans la deuxième partie, en cours (2005) d'aménagement.

Mode d’établissement de la provenance:

Certains textes historiques laissent supposer que ce minbar a été exécuté à Bagdad, mais les informations paraissent confuses et non fiables. En effet, s'il est établi que le bois de teck est importé du monde indien, tout porte à croire que le travail est l'œuvre des ébénistes kairouanais.

Bibliographie sélective:

Túnez, Tierra de Culturas (catalogue d'exposition), Valence (Esp.), 2004, p. 232.

Citation de cette page web:

Mourad Rammah "Fragment de bois sculpté" dans Discover Islamic Art. Museum With No Frontiers, 2018. http://www.discoverislamicart.org/database_item.php?id=object;ISL;tn;Mus01;9;fr

Fiche rédigée par: Mourad RammahMourad Rammah

Né en 1953 à Kairouan, docteur en archéologie islamique, Mourad Rammah est le conservateur de la médina de Kairouan. Lauréat du prix Agha Khan d'architecture, il publie divers articles sur l'histoire de l'archéologie médiévale islamique en Tunisie et participe à différentes expositions sur l'architecture islamique. De 1982 à 1994, il est en charge du département de muséographie du Centre des arts et des civilisations islamiques. Mourad Rammah est également directeur du Centre des manuscrits de Kairouan.

Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : TN 14

RELATED CONTENT

Related monuments

 Artistic Introduction

 Timeline for this item

Islamic Dynasties / Period

Aghlabides


On display in

MWNF Galleries

Furniture and woodwork

Download

As PDF (including images) As Word (text only)