Nom de l’Objet:

Deux lampes de mosquée

Localisation:

Londres, Royaume Uni

Musée conservant l’objet:

The British Museum

About The British Museum, Londres

Date de l’objet:

Milieu VIIe siècle de l’Hégire (milieu XIVe siècle J.-C.)

N° d’inventaire Musée:

OA+521 and G.497

Matériau(x) / Technique(s):

Verre émaillé et doré.

Dimensions:

H. 53 cm, Ø 14 comme (base), 26 cm (haut du col)

Période / Dynastie:

Mamelouke

Provenance:

Égypte.

Description:

Deux lampes de mosquée en verre à corps globuleux et col évasé, décorées d'émail et de dorure. Une inscription en caractères épais court tout autour de la panse, tandis que sur le col des rosettes à emblème de coupe alternent avec une calligraphie. Les inscriptions de ces deux lampes précisent qu'elles ont été fabriquées pour Sayf al-Din Cheikhu al-Umari, éminent émir auprès du sultan al-Nasir Muhammad. Il accéda à la fonction de commandant en chef du palais puis de Grand Émir avant d'être assassiné en 759 H / 1357 J.-C. Les rondeaux autour du col et sous la panse contiennent un motif de coupe, blason de Cheikhu qui occupait la fonction d'échanson. Le col porte la sourate XXIV, 35 du Coran, connue sous le nom de verset de la “Lumière” : “Dieu est la lumière des cieux et de la terre. Cette lumière ressemble à un flambeau, à un flambeau placé dans un cristal…” (trad. Kasimirski).
Les lampes mameloukes à décor non figuratif et inscriptions de versets du Coran étaient la plupart du temps destinées à des bâtiments religieux, d'où leur nom de “lampes de mosquée”. Cependant, certaines lampes de la même forme datant de cette période ont pu servir à un usage séculier. Elles font partie d'un groupe de lampes subsistantes sans doute fabriquées pour la mosquée édifiée par Cheikhu en 750 H / 1349 J.-C., ou pour la résidence de soufis (khanqa) qu'il fit construire en 756 H / 1355 J.-C. au pied de la citadelle du Caire.

View Short Description

Paire de lampes de mosquée à décor émaillé et doré. Autour du corps se trouvent des médaillons contenant l'emblème de la tasse, le symbole héraldique appartenant au commanditaire Sayf al-Din Cheykhu al-Umari, qui était échanson du sultan al-Nasir Muhammad.

Propriétaire d’origine :

Émir Cheikhu

Comment date et origine ont été établies:

Ces deux lampes portent le blason et le nom de Cheikhu, et ont donc été probablement réalisées pour les bâtiments qu'il fit édifier au Caire, une mosquée en 750/1349 puis, juste en face, une khanqa en 756/1355. Il accéda à ses fonctions dans les années 740/1340, puis aida à la réinstallation du sultan al-Nasir Hassan sur son trône en 754/1354 J.-C. Ainsi, Cheikhu gouverna effectivement de longues années l'empire mamelouk jusqu'à son assassinat en 758/1357. Ces lampes datent probablement du milieu du VIIe/XIVe siècle alors qu'il était au sommet de sa puissance.

Mode d’acquisition par le musée:

Une des lampes (OA+521) a été léguée au British Museum par Felix Slade en 1868, l'autre (G.497) fait partie du legs Godman de 1983.

Mode d’établissement de la provenance:

Les objets portent le blason de Cheikhu, émir du sultan al-Nasir Muhammad au Caire.

Bibliographie sélective:

Brend, B., Islamic Art, Londres, 1991, p. 113.
Phillips, T. (éd.), Africa: The Art of a Continent, Londres, 1996, p. 591.
Pinder-Wilson, R., “The Islamic Lands and China”, Five Thousand Years of Glass (éd. H. Tait), 1991, p. 135, fig. 168

Citation de cette page web:

Emily Shovelton "Deux lampes de mosquée" dans Discover Islamic Art. Museum With No Frontiers, 2022. https://islamicart.museumwnf.org/database_item.php?id=object;ISL;uk;Mus01;24;fr

Fiche rédigée par: Emily ShoveltonEmily Shovelton

Emily Shovelton is a historian of Islamic art. She studied history of art at Edinburgh University before completing an MA in Islamic and Indian art at the School of Oriental and African Studies (SOAS) in London. Since graduating she has worked on a number of projects at the British Museum. Other recent work includes editing and writing for a digital database of architectural photographs at the British Library. She is currently working on a Ph.D. on “Sultanate Painting in 15th-century India and its relationship to Persian, Mamluk and Indian Painting”, to be completed at SOAS in 2006. A paper on Sultanate painting given at the Conference of European Association of South Asian Archaeologists, held in the British Museum in July 2005, is due to be published next year.

Édition: Mandi Gomez
Traduction par: Jacques Bosser (de l'anglais).
Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : UK1 28

RELATED CONTENT

Related monuments

 Artistic Introduction

 Timeline for this item

Islamic Dynasties / Period

Mamelouks


On display in

Discover Islamic Art Exhibition(s)

Arabic Calligraphy | Civilisation of the Word


See also


Download

As PDF (including images) As Word (text only)